Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

François Hollande renonce à se présenter :

Le par

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c’était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs « Témoin » et « Démocratie 2000 », il y a 30 ans. J’ai aussi salué un geste courageux, digne et lucide.

Courageux, car il a préféré privilégier l’intérêt de la France à son propre intérêt.

Courageux, car il a refusé l’éclatement de la gauche et n’a pas voulu être l’acteur et la caution de son élimination dès le premier tour de l’élection présidentielle.

Digne, car comme il l’a rappelé hier soir, il a tenu la barre dans les moments difficiles : attentats de Paris, de St Denis et de Nice, guerres en Syrie, au Mali et en Irak.

Lucide, car il regrette que le débat sur la déchéance de nationalité ait divisé le pays.

Sarkozy et son premier ministre Fillon avaient laissé la France en guenilles en 2012 : explosion de la dette, déséquilibre des comptes de la sécurité sociale, etc. François Hollande a rétabli les comptes du pays , ceux de la sécurité sociale et il commence à obtenir des résultats concluants dans la lutte contre le chômage. Il a fait avancer le non cumul des mandats, a agi en faveur de la jeunesse, de l’éducation, de l’innovation et il a particulièrement soutenu les PME. Il a été l’artisan de l’Accord de Paris sur le climat.

Le plus terrible, c’est que la gauche s’est toujours divisée et qu’elle a été incapable de se rassembler une fois au pouvoir. Les tenants du toujours plus, les frondeurs d’aujourd’hui ont oublié qu’on ne peut distribuer que ce qu’on a gagné, car autrement c’est la faillite. La justice sociale et le service public ne peuvent prospérer que dans un Etat qui marche. François Hollande a consacré son énergie à redresser la France.

Les français vont s’apercevoir avec le programme de Fillon que le PS et l’UMP, ce n’est pas la même chose, que les mirages de Marine Le Pen nous éloignent de l’oasis. Après 5 ans de Hollande bashing, ils vont se rendre compte finalement qu’il était un bon Président.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias