Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Hommage à Jean-Marie Dubois

Le par

J’ai également participé, vendredi 04 mars, à la cérémonie de départ en retraite de Jean-Marie Dubois, un grand chercheur, créateur de l’Institut Jean Lamour -un des plus grands centres de recherche publique dédié à la science et à l’ingénierie des matériaux- qu’il a également dirigé.

Jean-Marie Dubois est l’un des rares chercheurs a avoir reçu le prix Franklin Mehl, un prix prestigieux qui, avant lui, n’avait été décerné que deux fois à un français : à André Guinier, en 1954, et à Jacques Friedel, en 1964. Mais ce n’est pas tout : il existe également, aux Etats-Unis, un « prix Jean-Marie Dubois » qui est décerné chaque année depuis 2004. C’est une reconnaissance très rare.

Jean-Marie Dubois a aussi soutenu de manière indéfectible la réalisation d’un tube ultravide pour matériaux innovants (photo 2) qui va donner pendant quelques années le leadership à l’Institut Jean Lamour dans le domaine de l’ingénierie des matériaux. C’est aujourd’hui Stéphane Mangin, professeur à l’Université de Lorraine et à l’Université de San Diego, qui porte le projet.

Je tiens à saluer ici, une fois encore, la belle carrière de l’un des chercheurs lorrains les plus brillants et c’est avec une grande émotion et beaucoup de fierté que j’ai appris, lors de son discours, qu’il avait souhaité me décerner l’un des quatre titres (deux hommes, deux femmes) de parrain de l’Institut Jean Lamour.

Jean-Yves Le Déaut.

FullSizeRender(5)

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias