Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Colloque sur « l’alliance entre science et société, un impératif démocratique »

Le par

Ce matin aller-retour vers Paris où j’étais invité, en tant que président de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) à ouvrir le colloque sur « l’alliance entre science et société, un impératif démocratique ». L’ancien commissaire européen Philippe Busquin était également présent.

J’ai conclu mon intervention en disant qu’à l’heure où les sociétés sont confrontées à des mouvements tels que les sectes ou le créationnisme, le partage des savoirs s’impose et le débat est de plus en plus nécessaire. Les régimes autocratiques ont toujours voulu maintenir les peuples dans l’ignorance. L’absence de débat peut mener au fanatisme à l’intolérance et aux différentes formes de fondamentalismes. On vient malheureusement de le voir avec le lâche attentat commis contre Charlie Hebdo. L’obscurantisme est le terreau des populismes et de la démagogie. Car comme l’a pertinemment dit Albert Camus : « la lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d’homme, il faut imaginer Sisyphe heureux ».

Jean-Yves Le Déaut.

10887194_409833922508870_3333040864559685292_o

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias