Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Sur la polémique Moutet

Le par

J’ai, comme vous l’avez vu, réagi aux propos indécents et déplacés de Jean-François Moutet sur la cérémonie de vœux de l’Abbaye des Prémontrés qui, une nouvelle fois, se pose en donneur de leçons et s’octroie le monopole du cœur.

Comme vous le voyez dans ma réponse (article de l’Est Républicain), cette manifestation est traditionnelle, consensuelle, simple… C’est un moment convivial où se mêlent le personnel, les clients, ceux qui travaillent aux Prémontrés et des responsables économiques, associatifs, syndicaux et politiques du Val de Lorraine. Il faut être fier de l’Abbaye des Prémontrés qui fait partie de notre patrimoine et qui participe à l’attractivité de la Lorraine. Des colloques internationaux s’y tiennent, des prix Nobel et des personnalités viennent y donner des conférences. Mais l’équilibre économique est fragile car les Prémontrés, ce sont 32 employés : que veut M. Moutet, les mettre au chômage ? L’année 2014 a été difficile et nous avons connu un fléchissement de notre activité. Grâce à notre gestion, hors la subvention du Conseil Régional de Lorraine, nous équilibrons nos comptes et avons même dégagé des excédents qui nous ont servi à engager des travaux pour rénover ce bâtiment.

C’est le deuxième point sur lequel je voudrais insister. Malgré les subventions de la Région Lorraine, tout n’est pas encore rénové. Les huisseries ne sont pas complétement refaites, elles servent pourtant à économiser l’énergie. Et le chœur de l’abbatiale (comme vous pouvez le voir sur les photos 2 et 3) mérite d’être rénové. Une souscription a été lancée avec l’aide de l’Association des Amis des Prémontrés et de la Fondation du Patrimoine. Nous avons voulu que ces vœux, qui coïncident avec le 50e anniversaire de l’association, donnent un éclairage sur la nécessité de rénovation du chœur de l’abbatiale… Des blocs se détachent (comme vous pouvez le constater en bas à droite de la photo 3), est-ce que M. Moutet souhaite que ce monument tombe en ruines ?

Après le proverbe africain cité en fin d’article, un proverbe français : « il faut tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler ».

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias