Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

10e édition de la Fête de la Truffe (Lorraine) aux Prémontrés

Le par

3.000 visiteurs pour ce week-end placé sous la présidence de Jean Launay, député du Lot et président du groupe d’études sur la truffe à l’Assemblée Nationale, en présence de Gérard Meunier, président de l’association meusienne des planteurs et promoteurs de la truffe en Lorraine… Samedi à 10 h, le clocher des Prémontrés a sonné, sous l’impulsion énergique de Jean Launay, marquant ainsi le coup d’envoi de ce week-end et l’ouverture du marché à la truffe.

Ce rendez-vous est devenu incontournable pour les amateurs de truffe et de produits du terroir. Il n’y a pas que la truffe noire du Périgord, mais aussi la truffe grise, ou truffe dite de Bourgogne au parfum, profond et incomparable, de sous-bois à bon goût de noisette ; ou encore la truffe mésentérique ou truffe meusienne avec une odeur de réglisse et des arômes qui résistent à la cuisson. Il est vrai que c’est un champignon cher, mais avec 5 grammes (environs 2 euros), il est possible de faire une crème brulée à la truffe, une omelette ou de « truffer » un Brie de Meaux.

Cette année encore, la fête de la truffe a été un vrai succès, ainsi qu’un moment chaleureux et convivial autour d’un produit de qualité issu de nos terroirs.

Sur les photos, vous pourrez reconnaître Gérard Meunier, Henry Lemoine, Jean-Yves Le Déaut et Jean Launay sonnant la cloche des Prémontrés (photo 1) ; Jean-Yves Le Déaut, Jean Launay et Gérard Meunier respirant les arômes d’une truffe de taille (photo 2).

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias