Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Réunion publique de mi-mandat à Lesménils

Le par

Une quarantaine de personnes, dont plusieurs maires des communes de la circonscription, ont participé à la réunion publique de mi-mandat que j’ai organisée hier à la salle socioculturelle de Lesménils, en présence de mon suppléant Julien Vaillant, de Noël Guérard, Maire de la commune, de Jennifer Barreau, secrétaire de section de Pont-à-Mousson et de mon équipe parlementaire. Cette réunion avait un but : rendre compte de la politique et des actions du gouvernement ainsi que de mon action parlementaire, tant au niveau local que national, et dialoguer avec les citoyens.

J’ai rappelé, en préambule de mon propos, que cette réunion publique s’inscrivait dans un contexte de profonde désaffection des citoyens à l’encontre des politiques qui s’illustre notamment par une perte de confiance et une montée des populismes.

J’ai ensuite présenté mes actions et souligné l’importance de la « politique de l’offre ». Cette politique s’articule autour de deux axes : l’aide aux entreprises et l’aide aux ménages. Pour relancer l’industrie française, il est essentiel de miser sur le savoir et l’innovation et de développer de véritables compétences. En Lorraine, cette relance passe par le soutien à l’innovation, la création de pôles d’excellence et de compétitivité en matière de nouveaux matériaux, par le soutien et le développement de la filière bois… En ce qui concerne les ménages, j’ai précisé que des mesures d’équité et de justice sociale avaient été engagées : réduction des impôts, hausse des salaires les plus faibles (SMIC), augmentation du salaire des fonctionnaires de catégories B et C. J’ai par ailleurs évoqué les mesures de relances de l’emploi qui font partie intégrante de cette volonté d’aider les foyers les plus précaires. Le niveau de vie des ménages est une préoccupation constante de notre gouvernement.

Avant de laisser place aux questions, j’ai également affirmé l’importance d’une Europe forte et évoqué la réforme territoriale qui est une étape importante pour la territorialisation de notre pays. J’ai par ailleurs, avant de conclure, partagé mon sentiment d’un « gâchis » : des mesures fortes sont prises pour redresser la France, les choses évoluent mais le ressenti par la population n’est pas le même. Il nous faut pourtant poursuivre nos efforts, tout en essayant de mieux expliquer notre action aux citoyens. S’en est suivie une série d’échanges, à la fois cordiaux et très intéressants, avec le public.
Merci à toutes les personnes qui ont participé à cette réunion.

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias