Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Deux jours Strasbourgeois à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe

Le par

Parmi les textes discutés pendant ces deux jours : « Vers une meilleure démocratie européenne ». L’Europe est critiquée : bureaucratie croissante, incapacité à peser dans le concert international, à conjurer les crises économiques et politiques, disparités sociales croissantes… Les partis néo-fascistes et ultra-nationalistes progressent, car les citoyens ont l’impression que plus l’Europe acquiert de compétences, plus la démocratie régresse. Pour reconquérir la confiance des citoyens, il faut faire progresser la démocratie Européenne. Ce n’est plus possible dans l’actuelle configuration à 28, avec le blocage systématique des anglais. Il faut, à mon sens, revenir à un socle de base Européen qui accepte d’avancer en matière économique et sociale.

Jeudi 26 juin, je participe à la session de Juin de la région Lorraine. Vendredi 27 juin, j’interviens lors de l’inauguration d’un bâtiment futuriste sur le site de l’INES à Chambéry.

Jean-Yves Le Déaut.

10308565_314032562089007_2455572053827548688_n

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias