Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Audition publique à l’OPECST

Le par

Audition publique à l’Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) sur les adjuvants vaccinaux, une question controversée en présence de Marisol Touraine. La ministre a démontré que la vaccination est un grand succès en France et que se vacciner, c’est se protéger.

Certains chercheurs mettent en cause le rôle des adjuvants, notamment l’aluminium, dans le développement de certaines maladies. L’OPECST a été saisi de cette question controversée et pour l’instant l’ensemble des données disponibles ne permet pas d’établir un lien. Néanmoins le professeur Shoenfeld ou le professeur Exley (de la Keele University), ainsi que le professeur Ghérardi de l’Hôpital Henri-Mondor, rappellent que certaines maladies sont dues à des prédispositions génétiques et rendues sensibles à certains facteurs de l’environnement. L’OPECST a d’ailleurs affirmé dans un récent rapport que l’on allait vers une médecine toujours plus personnalisée.

J’ai également rappelé, au nom de l’OPECST, que nous souhaitions que toute décision se base sur des données épidémiologiques établies et qu’il fallait donc développer la recherche sur les vaccins, y compris sur les adjuvants. La quasi-totalité des participants a reconnu l’utilité des vaccins et approuvé l’idée selon laquelle le pire serait d’utiliser le discours de recherche sur les adjuvants à des fins d’apologie du refus de la vaccination.

L’OPECST s’est efforcé de donner la parole, comme toujours, aux meilleurs experts scientifiques, industriels ou associatifs afin de permettre une fertilisation du débat entre toutes les parties prenantes. Il a été rappelé que la pharmacovigilance est nécessaire, qu’il fallait choisir entre liberté individuelle et prévention collective et faire la balance entre les bénéfices et les risques. Le professeur Exley a salué ce forum ouvert (indiquant que les Anglais feraient bien de s’en inspirer), marque de fabrique de l’OPECST qui prône une expertise publique, collective, transparente et contradictoire.

Sur les photo vous reconnaîtrez la salle d’audition (photo 1), à la tribune le professeur Yéhuda Shoenfeld, directeur du centre sur les maladies auto-immunes à Tel-Aviv en Israël ; Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé ; Jean-Yves Le Déaut, député et 1er Vice-Président de l’OPECST, le professeur Dominique Maraninchi, directeur général de l’Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ; Jean-Louis Touraine, député et membre de l’OPECST, Corinne Bouchoux, sénatrice et membre de l’OPECST (photo 2) ; et Marisol Touraine, en compagnie de Jean-Yves Le Déaut (photo 3).

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias