Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Rapport sur la médecine personnalisée

Le par

L’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques a examiné et approuvé à l’unanimité le rapport des députés Alain Claeys et Jean-Sébastien Vialatte, intitulé « Les progrès de la génétique vers une médecine de précision ? ».

Les connaissances sur le génome permettent aujourd’hui de faire un portrait moléculaire de chacun d’entre nous. On peut désormais être caractérisé par ses gènes et les premières conclusions ont été que chacun d’entre nous réagit de manière différente quand on lui administre un médicament. Demain, on pourra, grâce à cette technique, trouver et décider du médicament le mieux adapté pour chacun. Cette médecine de précision va devenir une médecine sur mesure. Elle permettra de soigner des cancers en détectant des anomalies dans le génome, pourra expliquer certaines résistances à des médicaments et aboutir à une médecine plus préventive, plus prédictive et plus participative.

Beaucoup de problèmes se posent. Ils sont d’ailleurs analysés dans ce rapport et notamment le coût des nouveaux bio-marqueurs et de la mise en place d’une filière de tests, la formation de tous les soignants, les risques d’accès libre à ces tests sur Internet, le contrôle des tests prénataux et néonataux, la modifications des essais cliniques.

J’ai pu me rendre compte, en visitant récemment la Start Up nancéienne Harmonic Pharma, du rôle que va jouer l’informatique dans la modélisation de nouveaux médicaments. C’est une véritable révolution que va connaître la médecine et je vous encourage à lire ce rapport de l’OPECST qui vient après celui sur les gaz de schiste, celui sur les enjeux de la filière hydrogène, celui sur la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle, et celui sur les nouvelles mobilités écologiques.

Jean-Yves Le Déaut.

On reconnaît sur la photo : Maud Olivier, députée ; Anne Yvonne Le Dain, députée ; Jean-Yves Le Déaut, député et 1er Vice-Président de l’OPECST ; Bruno Sido, sénateur et Président de l’OPECST ; Michel Becq, responsable du secrétariat de l’OPECST au Sénat ; Gilbert Barbier, sénateur ; et Gérard Bapt, député (photo 1 et 2). Elyette Lévy-Heisbourg, administratrice de l’OPECST, et les rapporteurs, Alain Claeys et Jean-Sébastien Vialatte (photo 3).

 

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias