Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Jumelage Académie des Sciences – Parlement : un quadrinôme pour les matériaux

Le par

L’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) et l’Académie des Sciences ont ouvert, en 2013, la sixième session de jumelage entre parlementaires, membres de l’Académie des Sciences et jeunes chercheurs. Les trinômes, -quadrinômes dans le cas présent- associent un député ou un sénateur, un académicien et un jeune chercheur. Les académiciens et les jeunes chercheurs ont été accueillis à l’Assemblée Nationale et au Sénat en 2013.

Cette initiative vise à permettre aux deux communautés, politique et scientifique, de faire connaissance, le temps de quelques rencontres, pour mieux se comprendre mutuellement. C’est dans cet esprit que l’Académie des Sciences et l’OPECST ont institué, en 2005, un rapprochement entre parlementaires et scientifiques à travers le partenariat des « Jumelages ». Le programme des « Jumelages » est organisé en trois phases. Les scientifiques sont d’abord reçus au Sénat et à l’Assemblée Nationale où ils se familiarisent avec les travaux parlementaires. Puis ils suivent, pour chacun des trinômes, les visites des députés et des sénateurs dans les laboratoires, et celles des scientifiques dans les circonscriptions électorales. Ce parcours permet aux politiques de mieux connaître le milieu de la recherche à travers les lieux visités et les contacts noués. Réciproquement, il contribue à la formation civique des chercheurs en leur faisant découvrir la réalité du travail parlementaire, aussi bien au Sénat et à l’Assemblée nationale que sur le terrain.

En Lorraine, ce jumelage associe les députés Jean-Yves Le Déaut, député de Meurthe-et-Moselle et 1er Vice-Président de l’OPECST, Gérard Terrier, député de Moselle, l’académicien Yves Bréchet et le jeune chercheur Alexis Vlandas. Yves Bréchet est professeur à l’Institut National Polytechnique de Grenoble, titulaire de la chaire d’innovation technologique au Collège de France, Haut-Commissaire à l’énergie atomique du CEA, médaille d’argent au CNRS en 2009. Il est spécialisé dans la science des matériaux, en particulier des matériaux et alliages et il a notamment étudié le vieillissement des matériaux. Alexis Vlandas est chercheur à l’Institut d’Electronique, de Microélectronique et des Nanotechnologie de Lille, formé à l’Université d’Oxford et l’Imperial College of London, et ayant travaillé 3 ans à l’Institut Max Planck de Stuttgart).

C’est donc dans ce cadre que j’accueillais, hier, Yves Bréchet et Alexis Vlandas pour une journée au cours de laquelle nous avons rencontré, dans la matinée, des entrepreneurs locaux à l’Ecopark de Norroy-le-Veneur. Nous avons ensuite participé à une réunion au Conseil Régional de Lorraine sur le développement d’une filière hydrogène avant de nous rendre à Homécourt, l’après-midi, pour une visite du GISFI, Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles en compagnie de Jean-Pierre Minella, Maire d’Homécourt, d’Alain Corradi ancien président de la CCPO et du Professeur Morel, responsable du laboratoire (photo 1 et 2).

Yves Brechet a été très impressionné par la qualité des travaux menés en Lorraine dans le domaine de l’énergie des matériaux et des sols pollués… Il pense d’ailleurs que nous devrions communiquer davantage. Il a découvert, à travers l’agenda d’une journée de parlementaire, la multiplicité des tâches qui sont demandées au député. La réception, à ma permanence de Pont-à-Mousson, de deux chefs d’entreprise -de la Société Lorraine de Peintures et Vernis (SLPV) et de la société SETIA de Toul- (photo 3 et 4) a montré comme il était difficile de franchir les étapes industrielles après l’innovation : la SLPV a en effet mis au point une peinture chauffante facile à l’emploi qui pourrait à terme remplacer les radiateur. Enfin, lors de la visite d’Harmonic Pharma en fin d’après-midi, Yves Brechet et Alexis Vlandas ont pu découvrir les nouvelles méthodes de test de médicaments, puisque cette Start Up a déjà noué des contacts, sur des produits anti-cancéreux, avec l’Institut Curie à Paris.

Jean-Yves Le Déaut.
1486123_259863574172573_507484060_o

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias