Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Enfin la réforme fiscale… Ayrault : 2 – Bonnets Rouges : 0 !

Le par

Les membres de la droite ne manquent pas de culot en soufflant sur les braises des revendications catégorielles. Visiblement, ils ont perdus la mémoire et semblent avoir oublié que François Fillon lui-même déclarait, il y a trois ans, « la France est en faillite » ou encore que Louis Gallois affirmait, juste après la victoire de François Hollande, « nous avons touché le fond de la piscine ». De plus, ils sont également amnésiques lorsqu’ils oublient de dire que la mesure de suppression de la demi-part fiscale pour les veuves a été prise par Nicolas Sarkozy lequel, à l’inverse, n’a jamais hésité à conforter les bourrelets, pourtant déjà bien rembourrés, du bouclier fiscal.

Une grande réforme fiscale s’imposait. Une réforme qu’aucun Premier Ministre de la Ve République n’a osé mettre en œuvre. Il s’agissait de la 14e proposition du candidat Hollande. Jean-Marc Ayrault s’est engagé à ouvrir ce chantier en 2014. Il veut consulter tous les acteurs économiques, sociaux, politiques et les Français pourront dire comment ils souhaitent avancer vers une fiscalité plus juste afin de financer les services publics qu’ils attendent : éducation, santé, sécurité et transports.

Chapeau bas, M. Ayrault pour ce courage que d’autres n’ont pas eu.

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias