Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Audition par le Conseil Économique Social et Environnemental de Lorraine (CESEL) sur le projet de stockage des déchets radioactifs en Meuse

Le par

Lors de mon audition au Conseil Régional de Lorraine, j’ai répondu aux questions du CESEL. J’ai rappelé que le problème du stockage des déchets était différent de celui de la transition énergétique. Car que l’on continue, que l’on réduise ou que l’on arrête le nucléaire, le problème du traitement des déchets reste entier. Il faut donc se préoccuper de trouver une solution pour les déchets nucléaires. C’est ce que la loi de 1991 avait indiqué en privilégiant 3 voies de recherche :

– La réduction du volume et de la toxicité des déchets (séparation-transmutation).

– Le conditionnement, vitrification et inertage des déchets.

– Le stockage réversible des déchets.

La quasi-totalité des experts pense que même si la séparation et la transmutation peuvent réduire le volume des déchets, il faudra stocker les déchets radioactifs en couche profonde. Cette solution est plus sûre que l’entreposage au pied de chaque centrales car elle réduit le nombre de sites concernés et donc les risques d’accidents sur chacun de ces sites (accidents d’avions, inondations, séismes…). L’accident de Fukushima l’a montré car les effets les plus sévères du drame n’ont pas été dus à l’installation et aux bâtiments mais aux déchets eux-mêmes qui étaient mal stockés dans des piscines.

Le débat public n’a malheureusement pas pu avoir lieu car les opposants refusent toute forme de discussion puisqu’ils considèrent que le débat ne fait qu’habiller une décision déjà prise. Ce n’est pas vrai car la loi de 2006 a demandé à l’Agence Nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) d’étudier ce dossier et le parlement sera saisi pour donner sa position sur cette question entre 2015 et 2018.

Lors de cette audition, j’ai également répondu a beaucoup de questions sur la transition énergétique et sur la part du nucléaire dans notre bouquet énergétique.

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias