Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Réunion nationale des docteurs

Le par

J’ai ouvert, vendredi 28 juin, les journées d’été de la communauté française des docteurs en compagnie de Geneviève Fioraso, Jean Chambaz, Président de l’Université Pierre et Marie Curie, Vincent Reillon, Président de l’Association Nationale des Docteurs et Isabelle This Saint-Jean, Vice-Présidente de la Région Ile-de-France.

On forme 12.000 docteurs par an. 3.000 intègrent le monde universitaire ou celui de la recherche, les autres doivent s’intégrer dans le secteur privé ou la haute administration. La loi qui va être votée le 09 juillet prochain entreouvre largement la porte de la reconnaissance du doctorat. La formation à et par la recherche devient un atout stratégique pour la France. L’innovation est indispensable. J’ai d’ailleurs œuvré dans le rapport que j’ai remis au Premier Ministre pour aller dans le sens de la revalorisation sociale et de la reconnaissance.

J’ai également proposé d’inscrire dans la loi que l’innovation soit reconnue comme un service à la société. Pour moi, les docteurs et les doctorants sont les premiers soldats de cette indispensable croisade en faveur de l’innovation. Les communautés d’universités et établissements, dont j’ai été le promoteur, devraient favoriser le drainage des élèves des grandes écoles vers le doctorat. Mais le combat est loin d’être gagné car nul doute que les résistances des forces établies vont engendrer des arguties et des lenteurs. La meilleure reconnaissance du diplôme du doctorat entraînera immanquablement une harmonisation nationale de la délivrance du titre et une réforme profonde des évaluations de toutes les étapes d’une carrière par le Conseil National des Universités et le futur Haut Conseil de l’Évaluation.

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias