Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Audition de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) sur les hydrocarbures non-conventionnels

Le par

L’exploitation des gaz de schiste est au centre d’une polémique sur les dégâts environnementaux causés par les techniques de fracturation : gaspillage d’eau, pollution par des produits chimiques, émanations de méthane… Une loi de 2011 interdit l’exploitation des gaz de schiste en France mais le Président de la République a déclaré qu’il fallait continuer les recherches notamment pour voir s’il existait des alternatives à la fracturation hydraulique.

L’Office Parlementaire a nommé deux rapporteurs : Christian Bataille, Député (PS), et Jean-Claude Lenoir, Sénateur (UMP). Un comité de pilotage les conseille dans leur étude. J’ai présidé ce matin une table ronde ouverte à la presse sur les techniques d’exploration et d’exploitation de tous les hydrocarbures non-conventionnels. Car, à côté des gaz de schistes, deux régions françaises sont riches en gaz de houille, mieux connu sous le nom de « Grisou »… Il s’agit de la Lorraine et du Nord-Pas-de-Calais. Les experts confirment que la Lorraine pourrait produire 15 millions de m3 de gaz par jour soit 15% de la consommation nationale et que les réserves constituent plus de cinq années de consommation de toute la France.

Le Conseil Régional de Lorraine a, à l’unanimité, considéré que l’on pouvait débuter cette exploitation puisque le charbon est naturellement fracturé et que l’exploitation est possible grâce à de simples forages. Au prix du marché SPOT, 15millions de m3 c’est 5 millions d’euros par jour de revenus, soit plus de 1,5 milliards de chiffre d’affaire annuel. Plusieurs milliers d’emplois peuvent en dépendre. Un projet est actuellement mis en œuvre à Farschviller (Moselle). Trente sites pourraient être concernés entre la Lorraine et le Pas-de-Calais. Une bonne nouvelle dans un climat économique morose ?

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias