Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Manifestation des Agriculteurs

Le par

Les éleveurs de ma circonscription ont manifesté de manière conviviale devant ma permanence et avaient choisi de montrer un veau et de la paille pour illustrer les difficultés de la filière de l’élevage.

Les prix du lait sont très bas et les éleveurs demandent une hausse immédiate de 33 centimes du prix du lait. Ils protestent également contre l’accumulation de nouvelles normes environnementales qu’ils qualifient de surenchère. Les agriculteurs affirment que le surcoût lié à la nouvelle directive nitrate est de 500 euros par vache. Ils souhaitent garantir leur avenir et favoriser l’insertion de jeunes sur des élevages viables et durables. Ils souhaitent des meilleures relations commerciales entre les distributeurs et leurs fournisseurs et réaffirment la primauté des conditions générales de vente et souhaitent que l’État fasse respecter les règles du jeux. Ils souhaitent également que la Politique Agricole Commune (PAC) redonne des perspectives à l’élevage. Le cheptel bovin en Meurthe-et-Moselle est de près de 200.000 têtes mais les vaches laitières ou les vaches allaitantes ont perdu plus d’1/3 de leur effectif depuis 1990. Les services préfectoraux ont reçu des demandes d’arrêts pour 8 millions de litres de lait en 2012.

Je leur ai répondu que le gouvernement avait repris ce dossier à bras-le-corps et que Jean-Marc Ayrault s’était exprimé aujourd’hui même sur le sujet. Il a affirmé qu’il était prêt à prendre des mesures transitoires pour soutenir le prix du lait mais qu’il fallait également engager des réformes structurelles. Il a également soutenu la nécessité d’entretenir des rapports équilibrés avec la grande distribution. Les prix devraient partir des coûts réels de la production. J’ai d’ailleurs présenté le rapport que j’ai écrit sur le sujet, il y a une dizaine d’années, « De la coopération commerciale à la domination commerciale ». Il faut donc refuser toute forme de domination.

Quant à la politique européenne, j’ai soutenu Stéphane Le Foll qui connaît bien ce sujet. Les agriculteurs doivent cependant réfléchir aux faits suivants : 80% des aides vont à 20% des agriculteurs. Ils doivent proposer des systèmes de modulation en fonction des types de productions et des surfaces agricoles.

Enfin, les agriculteurs du canton de Conflans regrettent que le dossier de Méthanisation qu’ils proposent depuis 6 ans n’ait toujours pas abouti.

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias