Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Sur la réforme de la biologie médicale

Le par

On peut se féliciter de l’adoption de ce texte à l’unanimité. Il apporte un cadre juridique clair, s’oppose à la financiarisation de la biologie et met en place une accréditation, ce qui est un gage de qualité pour les patients. Ce texte était consensuel sauf sur l’article 6 où mon amendement (identique à celui du Gouvernement et de M. Robinet) a été adopté par 23 voix contre 13.

Les médecins et les pharmaciens pourront exercer dans les CHU, après avis des commissions compétentes, sans avoir obtenu le D.E.S de biologie médicale. Cette mesure est importante car elle apporte la garantie de faire travailler ensemble des équipes pluridisciplinaires. Les pôles de biologie clinique sont un lieu de confrontation entre biologie et clinique. Les technologies innovantes sont souvent issues d’un travail de recherche fondamentale et clinique. Cette réforme va dans le sens d’une meilleure prise en charge du patient.

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias