Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

À propos du Mariage pour Tous

Le par

Certains arguments des détracteurs du Mariage pour Tous, entendus ici ou là depuis que la loi a été votée, sont spécieux. Certains voudraient faire croire que la terminologie du texte n’est pas bonne… Ce n’est pas de terminologie qu’il s’agit mais d’égalité entre les couples. Il est temps de faire cesser les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle. Les détracteurs affirment que l’assemblage d’éléments de même nature ne constitue pas un couple mais une paire. Quand deux êtres s’aiment, il ne s’agit pas d’assemblage d’éléments de même nature. Mais le croire est sans doute le propre de la nature et de la conscience humaine. Les exemples avancés seraient d’ailleurs

Une conclusion paradoxale pour une analyse qui conforte nos choix !

Le par

Alors que la Rapport de la Cour des Comptes, paru hier, préconise notamment de "suspendre l'exécution des travaux  de la gare de Vandières jusqu'au moment où l'évolution du trafic assurera la rentabilité socio-économique du projet", je vous propose de retrouver ci-après, au format PDF, ma position sur le sujet dans mon communiqué : Une conclusion paradoxale pour une analyse qui conforte nos choix ! Jean-Yves Le Déaut.

La réunion publique du 07 février en vidéos

Le par

Retrouvez, ci-dessous, plusieurs vidéos de la réunion publique à laquelle j'ai participé le 07/02 pour répondre aux craintes et attentes des militants PS. Je remercie tous les participants et tiens à saluer la belle fréquentation de cet exercice de démocratie directe qui a réuni plus de 70 personnes. Jean-Yves Le Déaut.  [youtube width="717" height="536"]https://www.youtube.com/watch?v=wnfX0bLEMo0[/youtube] [youtube width="717" height="536"]https://www.youtube.com/watch?v=kctS7M_yn7s[/youtube] [youtube width="717" height="536"]https://www.youtube.com/watch?v=sMASK8l4JCw[/youtube] [youtube width="717" height="536"]https://www.youtube.com/watch?v=QLpY3SSBmrE[/youtube]

Faire de la Lorraine un pôle européen sur les matériaux de demain

Le par

La Lorraine a connu une grave crise industrielle. Le Premier Ministre a annoncé aux parlementaires lorrains reçus à Matignon, le 06 décembre dernier, un plan spécial pour notre région. Nous y avons travaillé aujourd’hui sur le volet de l’Université et de la Recherche, avec Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Jean-Yves Le Déaut. Sur la photo, vous reconnaîtrez de gauche à droite : Gilbert Krausener, du Comité Économique et Social Régional, Christophe Choserot, Conseiller Régional chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Jean-Yves Le Déaut, 1er Vice-Président de la Région Lorraine, Geneviève Fioraso, Ministre, Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de

Il faut changer les rythmes scolaires

Le par

Ce n’est pas la réforme des rythmes qui est réellement en cause, celle-ci est nécessaire. Mais la grève des enseignants du primaire traduit un malaise profond hérité des années Darcos et Châtel… Souvenez vous des Réseaux d’Aides Spécialisés aux Elèves en Difficultés (RASED). Il est pourtant valorisant d’apprendre à raisonner à un enfant qui a soif de connaissances. Personne n’ose affirmer qu’un système d’enseignement sur 4 jours, avec 6 h de classe par jour et des enfants fatigués, peu réceptifs en fin de journée, est idéal.  La France détient le peu honorable record d’Europe du faible nombre de jours de classe par an : 144 jours… Quand la moyenne

Assemblée Générale de l’Association des Retraités et Personnes Agées de Pompey (ARPA)

Le par

J'étais cet après-midi à l'assemblée générale de l'Association des Retraités et Personnes Agées (ARPA) de Pompey. L'assemblée générale a été bien suivie. Les retraités ne sont pas des nantis, un million de personnes touchent une retraite inférieure au seuil de pauvreté, il s'agit notamment des veuves. Nous avons discuté des problèmes de pouvoir d'achat, de fiscalité (la demi-part fiscale), du maintien et de l'aide à domicile, des retraites et de la perte d'autonomie. Jean-Yves Le Déaut. Vous reconnaîtrez sur la photo, de gauche à droite, Jean-Luc Lumius, président de l'ARPA Pompey, Jean-Yves Le Déaut, député de Meurthe-et-Moselle, Laurent Trogrlic, maire de Pompey, et Georges Mailfert, de

Visite du Pôle Emploi de Pont-à-Mousson

Le par

J'ai visité, ce vendredi 08/02,  l'agence Pôle Emploi de Pont-à-Mousson où j'ai pu rencontrer le directeur, Roger Markiewicz et le directeur départemental, Emmanuel Arveiler. Nous avons eu l'occasion de discuter sur les problématiques de l'emploi et notamment sur la mise en place des emplois d'avenir et du contrat de génération. Pour rappel, j'avais signer, en tant que Président de l'Abbaye des Prémontrés, le premier contrat d'avenir en Meurthe-et-Moselle dont la bénéficiaire est Alexandra Robert, une jeune jardinière passionnée par son métier. Ce jour-là, c'est Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture qui représentait l'État. Jean-Yves Le Déaut.

Grand Oral à la Conférence des Présidents d’Universités (CPU)

Le par

Jean-Yves Le Déaut, un Ambassadeur de l’avant-projet de loi sur l'Enseignement Supérieur et la Recherche. Après une intervention devant délégation à l’Académie des Sciences (30/01), devant des jeunes « prometteurs » du CNRS (06/02), Jean-Yves Le Déaut était l’invité de la CPU, ce jeudi 07/02. Au menu : l’avant-projet de loi sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche et les liens entre la CPU et l’Assemblée Nationale. Jean-Yves Le Déaut se retrouve totalement dans ce projet de loi ambitieux. La piste choisie par Geneviève Fioraso a été la bonne : Assises menées d’une main de maître par Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel, et Vincent Berger, rapporteur ;

Réunion sur les greffes d’organes

Le par

J'ai présidé ce matin une réunion à l'Office Parlementaire d'Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) sur les greffes d'organes et les prélèvements sur donneurs décédés par arrêt cardiaque. En 2013, on ne décède pas des complications d'une transplantation mais bien de la pénurie de greffons... On décède donc sur liste d'attente. Il faut absolument sensibiliser les Français au don d'organes. Les chiffres parlent d'eux-mêmes... Aujourd'hui dans notre pays, 16.371 patients sont en attente de greffe : 12.320 pour un rein, 2.642 pour un foie, 798 pour un cœur, 489 pour un poumon. D'autre part, près de 50.000 personnes vivent en France avec un greffon. LE DON D'ORGANE SAUVE DES VIES.

Les derniers contenus multimédias