Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Forum national de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI)

Le par

J’étais, mardi 11 décembre, au Forum national de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI) à la Cité des Sciences et de l’Industrie.

J’ai notamment participé à une table ronde autour du thème « Quelle part les acteurs de la CSTI peuvent-ils prendre à la construction d’une opinion publique éclairée ? ». Sur le sujet, et en tant que Lorrain, j’ai tenu à citer l’abbé Grégoire qui, déjà à l’époque de la création du CNAM, voulait mettre le savoir à la portée du plus grand nombre et souhaitait « éclairer l’ignorance, augmenter la somme des connaissances et le nombre des connaisseurs ».

Je suis partisan d’une décentralisation des cultures scientifiques et techniques et de la démocratisation de l’accès au savoir dans le système éducatif dès le niveau primaire. Un autre enjeu majeur réside dans le faible attrait pour les enseignements scientifiques et techniques, en particulier chez les jeunes filles. Il faut donc contribuer à mieux valoriser ces filières afin de les rendre plus attrayantes.
Plus globalement sur ce sujet, il me paraît important de s’inspirer des propos d’Albert Camus qui soulignait que « le sens de l’histoire de demain n’est pas celui qu’on croit. Il est dans la lutte entre la création et l’inquisition ».
Jean-Yves Le Déaut.
Photo : ©Arnaud Robin

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias