Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Rencontre avec Jean-Marc Ayrault – Matignon

Le par

J’ai été reçu le jeudi 6 décembre à 13h15 par le Premier Ministre, en compagnie des autres parlementaires lorrains et de Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine, au sujet du dossier Arcelor-Mittal de Florange.

Lors de cette rencontre, les élus lorrains ont fait part au Premier Ministre de la gravité de la situation et ont réaffirmé leur volonté d’une vérification de la véracité des investissements annoncés. Le sous-préfet de Moselle François Marzorati sera chargé de vérifier l’efficacité des investissements de 36 millions par an sur la filière froide à Florange. Nous avons également réaffirmé la nécessité de faire de la Lorraine une région européenne d’excellence sur les matériaux nouveaux. En effet, si des milliers d’emploi industriels sont supprimés dans les domaines de la sidérurgie et de la métallurgie et qu’il n’y a aucune création d’emplois dans les filières des matériaux nouveaux, les Lorrains seront doublement lésés. En outre, la volonté de dissocier ce dossier de la réouverture des hauts-fourneaux de Florange a été rappelée. Les élus lorrains ont également souligné le fait qu’ULCOS pouvait être la base d’une sidérurgie de nouvelle génération en Lorraine. Arcelor Mittal et le gouvernement ont assuré qu’un nouveau dossier correspondant aux remarques du rapport Faure sera déposé auprès de la Commission Européenne. Le gouvernement a garanti que 150 millions d’euros étaient prévus dans le cadre des investissements d’avenir pour accompagner le dossier.

J’ai par ailleurs insisté sur la nécessité de développer l’Institut de Recherche Technologique (IRT) de Metz et le Centre de Recherche de Maizières-les-Metz. À mon sens, la participation financière d’Arcelor-Mittal dans l’IRT chargé de concevoir des matériaux de nouvelles générations devrait être plus importante. Le Premier Ministre m’a confirmé qu’un contrat entre l’Etat et la région Lorraine serait discuté et signé. Ce contrat pourrait notamment inclure l’implantation d’une antenne du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) sur le territoire lorrain.

Enfin, les députés Lorrains présents ont également demandé l’abrogation de l’article 80 du décret du 30 août 2011 sur la fin du régime minier. Le Premier Ministre leur a assuré que celui-ci serait supprimé. C’est une belle victoire pour les mineurs lorrains qui combattent depuis plus d’un an ce décret scélérat.

Jean-Yves Le Déaut.

Sur le même thème, lire aussi :

Interviewé ce matin sur France Bleu Sud Lorraine, j’ai dit ma tristesse, car c'était un ami et un compagnon de route depuis la création des clubs "Témoin" et "Démocratie 2000",
Le par
Retrouvez ci-dessous l'intégralité du texte de la Question Orale Sans Débat (QOSD) que j'ai posée, ce matin, à Alain Vidalies, secrétaire d'État, chargé des transports, de la mer
Le par

Les derniers contenus multimédias