Jean-Yves LE DÉAUT - Député de Meurthe-et-Moselle

Meilleurs Vœux pour 2013

Le par

On veut conjurer le sort en souhaitant une bonne année alors que l’on sent confusément que les difficultés subsistent. Les vœux sont pourtant parfois exaucés… Imaginez que, ce soir, Nicolas Sarkozy aurait pu s’adresser au Français ou que Mitt Romney s’apprêterait à prêter serment aux États-Unis : vous voyez que le pire n’est jamais certain ! Je souhaite donc que la situation économique et sociale s’améliore en 2013. La réalité nous commande de rester prudents car la situation est difficile. Mais le plus dur sera sans doute de donner espoir et confiance dans l’avenir. Nous voulons tous que la France et que l’Europe aillent mieux… Pour cela

Première mouture des propositions pour l’Enseignement Supérieur et la Recherche

Le par

J'ai écrit la première mouture de mes propositions pour l'Enseignement Supérieur et la Recherche. Ce document provisoire a été transmis le 20 décembre à Geneviève Fioraso. Cette semaine, j'ai rencontré Daniel Steinmetz, secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs de la Recherche Scientifique (SNTRS-CGT), Emmanuel Zemmour, secrétaire général de l'UNEF, Louis Gallois, Commissaire Général à l'Investissement (CGI), Pierre Tapie, président de la Conférence générale des Grandes Écoles, et Stéphane Tassel, secrétaire général SNESUP-FSU. Une proposition parmi d'autres : il faut évaluer toutes les missions de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Je vais proposer de réformer totalement le dispositif actuel et demander la création d'une nouvelle

Réunion autour du thème de « la réussite des étudiants et leur insertion professionnelle » avec l’UNEF

Le par

Dans le cadre de la préparation de la transcription législatives des Assises de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, j'ai reçu mercredi 19 décembre dans la matinée, à l'Office Parlementaire d'Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST), Emmanuel Zemmour et Yannis Burgat de l'UNEF pour une réunion autour du thème de "la réussite des étudiants et leur insertion professionnelle". Jean-Yves Le Déaut. Sur la photo : Yannis Burgat, Emmanuel Zemmour et Jean-Yves Le Déaut.

La Cantate Imaginaire par Nathalie Stutzmann et Orféo 55

Le par

J'ai assisté, jeudi 13 décembre à l'Arsenal de Metz, en compagnie d'Aurélie Filippetti, au concert de Nathalie Stutzmann qui interprétait la Cantate Imaginaire de Bach accompagnée par l'orchestre de chambre Orféo 55. À l'issue du concert du concert, Aurélie Filippetti a remis à la virtuose qui conjugue à la fois les qualités de cantatrice et celles de chef d'orchestre, la médaille de l'Ordre national du Mérite. Jean-Yves Le Déaut.

Audition par l’OPECST de la Commission Nationale d’Evaluation

Le par

L'Office Parlementaire d'Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST), dont je suis le vice-président, a auditionné, hier, la Commission Nationale d'Évaluation des recherches et Etudes relatives à la gestion des matières et des déchets radioactifs (CNE 2) sur le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure. Car que l'on soit pour ou contre le nucléaire, il faut traiter le problème des déchets et s'assurer de l'absence de danger pour le public. Pour cela, il est nécessaire d'installer un dialogue confiant et durable avec la société. Ainsi, la CNE a notamment apporté quelques conclusions dans le

Forum national de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI)

Le par

J'étais, mardi 11 décembre, au Forum national de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI) à la Cité des Sciences et de l'Industrie. J'ai notamment participé à une table ronde autour du thème "Quelle part les acteurs de la CSTI peuvent-ils prendre à la construction d'une opinion publique éclairée ?". Sur le sujet, et en tant que Lorrain, j'ai tenu à citer l'abbé Grégoire qui, déjà à l'époque de la création du CNAM, voulait mettre le savoir à la portée du plus grand nombre et souhaitait "éclairer l'ignorance, augmenter la somme des connaissances et le nombre des

Première conférence annuelle régionale de tourisme à l’Abbaye des Prémontrés

Le par

J'ai clôturé vendredi 07 décembre 2012,  la première conférence annuelle régionale de tourisme à l'Abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson, en présence de Jean-Yves Rémy, PDG du groupe Labellemontagne (sation de ski), Jean Chabert, directeur de Center Parcs - Pierre et Vacances, Laurent Duc, président de la fédération française de l'hotellerie. Le tourisme est le premier secteur économique en France. J'ai particulièrement insisté sur le développement de l'attractivité, sur la nécessité de rassembler des acteurs divers (associations, culture, hôtellerie-restauration, loisirs, sports, transports...), sur la professionnalisation des acteurs. J'ai également souligné l'importance de développer l'innovation, d'une part dans les produits et les services et, d'autre part, dans les process

Présentation à la presse de la campagne du PS

Le par

Emplois d'avenir, Mariage pour tous, Banque publique d'investissement, Contrats de génération, refondation de l'école de la République... J'étais, vendredi 7 décembre, à la présentation à la presse de la nouvelle campagne du PS "Voulu le 6 mai" en compagnie de Chaynesse Khirouni et Alban Cayon, secrétaire fédéral à la coordination. Jean-Yves Le Déaut.

Table ronde à la CGPME 54 autour de la CFE

Le par

J'étais, jeudi 6 décembre à 18h30 sur invitation de la CGPME 54, à une table ronde autour de la Cotisation Foncière des Entreprises. Les PME-PMI, très inquiètes des conséquences de la nouvelle imposition appelée cotisation foncière des entreprises (CFE), ont interpellé les élus. Ces PME-PMI s'aperçoivent que les promesses de Nicolas Sarkozy de suppression de la taxe professionnelle se sont révélées fausses et que leur imposition a, au contraire, augmentée. Le précédent gouvernement avait allumé la mèche d'une bombe à retardement et il faut aujourd'hui réparer les dégâts. Car l'emploi en France dépend de la bonne

Rencontre avec Jean-Marc Ayrault – Matignon

Le par

J'ai été reçu le jeudi 6 décembre à 13h15 par le Premier Ministre, en compagnie des autres parlementaires lorrains et de Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine, au sujet du dossier Arcelor-Mittal de Florange. Lors de cette rencontre, les élus lorrains ont fait part au Premier Ministre de la gravité de la situation et ont réaffirmé leur volonté d’une vérification de la véracité des investissements annoncés. Le sous-préfet de Moselle François Marzorati sera chargé de vérifier l’efficacité des investissements de 36 millions par an sur la filière froide à Florange. Nous avons également réaffirmé la nécessité de faire de la Lorraine une région européenne d’excellence

Les derniers contenus multimédias